Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par S.Royant-Parola

 

La somniloquie est le fait de parler au cours de son sommeil. C’est un parasomnie.

 

Selon les études épidémiologiques elle survient chez 5 à 18 % de la population. Elle existe souvent depuis dès l’enfance. Elle est favorisée par la fièvre, le stress , les changements de lieu ou d’habitudes. Le dormeur n’a pas conscience qu’il parle et n’en a pas souvenir le matin au réveil. Néanmoins, l’épisode peut être provoqué  par une conversation avec le dormeur. La somniloquie survient dans n’importe quel stade de sommeil, habituellement au cours du sommeil lent léger et parfois au cours du sommeil paradoxal ou du sommeil lent profond. Le contenu des épisodes survenant en sommeil lent est en relation avec des événements de la vie quotidienne, alors que ceux qui surviennent en sommeil paradoxal ont un lien direct avec le contenu du rêve en cours.

 

Le mécanisme de mise en jeu de la somniloquie est d’ailleurs différent selon le stade de sommeil au cours duquel elle survient. D’après le Dr Hélène Bastuji *, « au cours du sommeil lent, il s’agit d’un éveil incomplet avec possibilité d’une certaine interaction avec l’environnement, mais conscience et mémorisation font défaut » alors que  « la parole émise au cours du sommeil paradoxal survient en raison d’un défaut de maintien du système de paralysie et les propos sont en relation directe avec le contenu onirique ».

 

Ce qui veut dire qu’on ne maîtrise pas ses propos au cours de son sommeil, ce qui peut engendrer des situations gênantes comme celle que m’a rapporté un des mes patients qui, au cours de son sommeil,  a décrit par le menu sa liaison avec son ancienne secrétaire. Le matin sa femme lui a demandé des explications et il s’est trouvé bien ennuyé et tout contrit de revenir sur une histoire vielle de 30 ans.



Un exemple de somniloquie:

L'élocution est par moment un peu ralentie et pâteuse mais les mots sont bien compréhensibles (en anglais!)

 

 

* Les comportements moteurs complexes au cours du sommeil
Annales Médico-psychologiques, revue psychiatrique, Volume 163, Issue 2, March 2005, Pages 196-201
H. Bastuji

Commenter cet article

Burglin 25/09/2011 10:56


Je viens de lire ses recherches et j en suis très sensibilisé !!! y a t il un danger ? Que pouvons nous faire pour nous soigner ??


Morphee 02/10/2011 09:14



Le fait de parler la nuit n'est pas dangereux. Ne soyez pas inquiet. Ce n'est pas un comportement qui nécessite un traitement lorsqu'il est isolé.