Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Morphouille

 

Suite au rapport de la Commission de Transparence sur la gravité du syndrome des jambes sans repos du 9 mars 2011 qui c'est prononcé en faveur du déremboursement de l'ADARTREL jusqu'alors dernier médicament remboursable,  ce rapport ne considère pas à sa juste valeur la sévérité de ce syndrome, allant jusqu’à nier son incidence en termes de santé publique et son existence en termes de maladie organique.

  La Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil, le Réseau Morphée, le Syndicat de la Médecine du Sommeil et de la vigilance, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance et l’Association Sommeil et Santé se joignent à l’Association Française des Personnes Affectées par le Syndrome des Jambes  sans Repos pour les soutenir et insister sur la réalité clinique de cette pathologie attestée par 60 ans de recherche clinique et fondamentale.
 
  Image-4.pngCette pathologie est une souffrance pour les patients, particulièrement difficile à communiquer, et ses effets sont multiples. Des témoignages rapportent l’impossibilité des patients de trouver le sommeil et le repos, leurs errances la nuit pour soulager leurs membres douloureux, le retentissement de ces nuits sans sommeil sur leur quotidien, leur entrain, leurs performances au travail...

Vous pouvez consulter tous ces témoignages sur un blog dédié :  "SJSR : la colère face au déni" 

 

 

 

L'intégralité du communiqué de presse en cliquant ici

Commenter cet article

Briesing 22/07/2011 22:00



Bravo et merci pour cette saine colère !


Nous vivons dans un monde où l'on prend de moins en moins en compte la souffrance des gens.