Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Morphouille

 

pere-noel-mobylette.jpgEn cette période nous sommes nombreux à rencontrer une période d'insomnie passagère liée au stress, nuits raccourcies par les pensées bouclant dans l'esprit et qui se mue en angoisse de ne pas parvenir à rejoindre les doux biscottos de Morphée.

Un sondage OpinionWay a interrogé les Français sur leur enthousiasme face à l'imminence des fêtes de fin d'année. Au total, 1054 personnes représentatives de la population française ont répondus à ce sondage en novembre 2013. Résultats ? 37% d'entre elles se déclarent stressées à l'approche du 25 décembre. Les femmes sont celles qui avouent être les plus stressées. Et pour cause, la parité domestique n'étant pas encore installée dans tous les foyers , ce sont souvent elles qui sont chargées des achats de cadeaux, de l’organisation et de la préparation des repas, de la logistique des éventuels déplacements familiaux... En tout, elles sont 42% à angoisser.

Dans cette course de fin d'année, il est bien légitime de connaitre une brouille passagère avec son sommeil, alors on souffle un bon coup et on reprend :

  • On s'organise et on fait une liste des tâches à accomplir car quelle fierté de pouvoir en barrer tous les jours un peu plus et de pouvoir visualiser qu’on avance
     
    On apprend à dire NON ! (J’aurai beaucoup aimé m'occuper du buffet de la fête de fin d'année de l'école mais NON !, je n'ai vraiment pas le temps de le faire. Cher collègue il m'est totalement impossible de te remplacer à cette réunion pour que tu ailles faire tes achats de noël, NON !...)

    On s’aménage des moments de détente et on les apprécie. Inutile de bloquer une journée de son agenda pour soi, mieux vaux de courts moments réguliers sans obligations : déjeuner avec des amis ou profiter de ce moment pour flâner dans les rues et pourquoi pas ne pas essayer ce cours de zumba en bas du bureau (idéalement le matin et pas après 18H)
     
    On évite tous les excitants, café, thé, vitamine C, soda au cola, boisson énergisante… pas de repas copieux le soir et on évite l’alcool au dîner
     
    On réserve la chambre au sommeil et à l’intimité en évitant de regarder la télé au lit, de travailler ou de manger au lit,

    Pas de sport ainsi que toutes activités très stimulantes après 19 heures. Par contre on favorise toutes activités relaxantes le soir : lecture, musique…
     
    On dort dans une chambre aérée, dont la température ambiante se situe entre 18 et 20 degrés

Ensuite on essaye de réapprendre à bien dormir, pas à dormir plus mais à dormir mieux !
 
Après une longue journée notre organisme a besoin d'une transition entre l'éveil et le sommeil, afin de désinvestir progressivement de toutes nos activités, soucis, qui nous ont poursuivis tout au long de la journée.

 

Pour s'endormir il faut se préparer au sommeil et repérer l'envie de dormir : bâillements, paupières lourdes, relâchement de l'attention, nuque dont le tonus se relâche, parfois une sensation de refroidissement.

Attention à ne pas confondre envie de dormir et fatigue qui survient habituellement en fin de journée et qui peut conduire à l'envie de s'allonger mais une fois la détente obtenue et un laps de temps de repos passé, elle diminue si bien que parfois on peut repartir sur une nouvelle activité.

Dés que l'envie de dormir est là : on se couche ! Inutile de lutter, les paupières lourdes, car on veut absolument voir la fin de l'épisode 21 de la saison 42 de notre série préférée, vive le replay ! Envie de vous débarrasser de l'ascension du mont Linge Propre, armez de votre fer à repasser, le dit monticule ne s'évaporera pas (hélas) et vous pourrez finir dans les jours à venir, à l'impossible nul n'est tenu !

Donc, on se couche disais-je, dans son lit, on se détend et on s'endort !

 

Si au bout de 20 minutes vous n'êtes toujours pas endormi, levez-vous, vous vous recoucherez plus tard quand vous aurez sommeil.

Si vous êtes réveillé en cours de nuit, levez-vous et allez dans une autre pièce pour faire autre chose, et ne vous recouchez que lorsque vous aurez de nouveau sommeil.

En fin de nuit si vous êtes réveillé depuis 20 minutes, levez-vous définitivement (n'essayez pas de rattraper le sommeil sur le matin)

Gardez des horaires de lever réguliers

Evitez de vous allonger sur votre lit dans la journée

 

Ce qui est important :

- le respect de la consigne tous les soirs et toutes les nuits : si vous le faites 2 nuits sur 3 c'est l'échec assuré (vous aurez en prime l'impression d'avoir fournit des efforts surhumains pour rien),

- les premiers jours peuvent être très difficiles,

- les premiers signes de changement au niveau du sommeil, apparaissent rapidement pour certains et sont plus lents pour d'autres (de 8 jours à 3 semaines)

 

Quand les processus de changement de votre sommeil se mettent en place, vous allez observer un endormissement plus rapide, votre sommeil devient plus continu et plus profond, sans pour autant devenir plus long. Pour plus d’informations et de conseils faites un tour sur le site du Réseau Morphée 

 

Si après avoir appliquer ces quelques conseils, vous continuez à rencontrer des difficultés parlez en à votre médecin traitant.


Et surtout, surtout, passez d’excellentes fêtes de fin d’années car après autant d'efforts, elles sont grandement méritées !

 

D'après « Comment retrouver le sommeil par soi-même » Dr Sylvie Royant-Parola, éditions Odile Jacob

Commenter cet article