Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Morphee

 

En mai dernier, l'annonce de la création d'une "cellule synthétique" par l'équipe de Craig Venter a relancé les questionnements autour de la manipulation du vivant. La biologie de synthèse vise à fabriquer des organismes vivants et des fonctions qui n'existent pas dans la nature, pour produire de l'énergie, des médicaments, des biomatériaux... Où en est réellement cette science émergente et quels progrès peut-on en attendre? Quelles questions éthiques posent ces avancées scientifiques? La société est-elle prête à les accepter? Entre fantasme et réalité, les experts invités par le CNRS s'expriment.


Proposé par le CNRS en partenariat avec le musée du Quai Branly et la mairie de Paris:


Biologie synthétique : a-t-on le droit de fabriquer le vivant ?
 

Bernadette Bensaude-Vincent, Professeur à l'Université Paris I, membre de l'institut Universitaire de France, membre du comité d'éthiques du CNPS

Frédéric Dardel, Professeur de biologie moléculaire à l'université Paris Descartes, directeur du laboratoire de cristallographie et RMN biologiques

Philippe Marlière, généticien et cofondateur de la start-up Global Bioénergies

Didier Sicard, Professeur en médecine à l'université Paris-Descartes, Président d'honneur du Comité consultatif d'éthique (CCNE) pour les science de la vie et de la santé.

Jeudi 28 octobre 2010 à 19 heures
Salon de lecture Jacques Kerchache
Musée du quai Branly, Paris 7e

Entrée libre dans la limite des places disponibles


Le débat est filmé et transmis en direct en webcast sur le site de 20 minutes (www.20minutes.fr) et sur le site du CNRS (www.cnrs.fr/lesgrandsdebats)

Commenter cet article

psychoreve 28/10/2010 07:36



J'ai le souvenir que le comité d'éthique soulevait le point suivant suite à une demande ** :


La question était de savoir comment traiter le cas d'une personne qui devait être enterrée en Israel bien qu'amputée d'un membre inférieur, depuis quelques années je crois. Or la "loi religieuse"
veut que l'intégrité du corps porté en terre soit respectée...


Le rêve étant à la racine de l'éthique, vérité ignorée de tous, j'avais contacté ces messieurs dames qui m'ont noyé sous un flot de documentation.


**la formulation n'est peut être pas rigoureuse mais ce n'est pas dans le but d'abuser le lecteur