Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par S. Royant-Parola

ordi-enorme.jpg

Les canadiens lancent un programme de « cyber accompagnement » des jeunes insomniaques ».

 

Traiter les troubles du sommeil de l’enfant grâce aux nouveaux médias si décriés dans la genèse de l’insomnie de l’adolescent, au delà du paradoxe apparent, est une démarche intéressante à suivre.

 

C’est un communiqué de presse de l'Hôpital Rivière-des-Prairies (HRDP) qui précise que son laboratoire du sommeil a été désigné pour participer à une vaste étude canadienne sur le traitement à distance de l'insomnie comportementale (c'est-à-dire sans cause médicale) auprès d'enfants de un à dix ans. Avec Halifax, London (Ontario) et Vancouver, Montréal, l'HRDP, participera à la création d'un site Internet spécialisé, évaluera l'efficacité du traitement expérimental proposé et diffusera régulièrement ses résultats. Montréal représente la composante francophone du projet pour l'ensemble du Canada. Pour parvenir à ses fins, le Laboratoire du sommeil de l'Hôpital Rivière-des-Prairies, dirigé par le Dr Roger Godbout*, et ses partenaires recevront une subvention de recherche de deux millions de dollars sur cinq ans des Instituts de recherche en santé du Canada. Le projet national est mené par la Dre Penny Corkum de l'Université Dalhousie de Halifax en Nouvelle-Écosse.

 

Les auteurs estiment que l'insomnie comportementale touche de 10 à 25 % des enfants au Canada et plus de 50 % de ceux qui présentent un problème de santé physique ou mentale. Un phénomène répandu aux conséquences néfastes, tant pour les patients concernés que pour leurs parents, souvent impuissants face à la souffrance de leur enfant et qui voient leur propre sommeil indirectement perturbé. De plus, on considère qu'à peine 1 % des enfants touchés par cette insomnie comportementale reçoivent des traitements appropriés, ignorant l'existence de thérapie efficace ou faute de ressources spécialisées disponibles localement. Pourtant, il existe des solutions applicables et éprouvées qui méritent d'être adaptées à la réalité des nouvelles technologies en ligne afin de les rendre accessibles, surtout pour la clientèle en région. C'est à cet objectif que l'équipe de recherche à laquelle participe le Dr Godbout entend répondre par l'intermédiaire d'un programme d'apprentissage interactif sur le Web. Un programme divisé en modules qui, par exemple, traiteront des retards d'endormissement, de l'environnement de la chambre à coucher, des réveils nocturnes, des réveils hâtifs, des siestes, de l'hygiène du sommeil, etc. Le tout jumelé à un suivi téléphonique auprès des meilleurs spécialistes du sommeil du Canada.

 

Le projet débutera formellement en janvier 2011 avec la conception de la plateforme virtuelle qui devrait être mise en ligne d'ici 12 à 18 mois. Par la suite, le programme de « cyber accompagnement » pourra débuter avec le recrutement des candidats admissibles. Offrant ainsi, pour la première fois au Canada, une aide pratique et précoce à la portée de tous ceux qui possèdent une connexion Internet. Conclusion du Dr Roger Godbout : « Comme l'insomnie comportementale est rarement soignée, on retrouve plus tard ces jeunes, devenus adultes, aux prises avec un problème chronique. Nous allons donc donner aux parents des moyens d'intervenir sur le sommeil de leur enfant avant qu'il ne soit plus difficile à traiter. Mais aussi, nous espérons régler ainsi le problème d'accessibilité aux soins des familles en région ».

 

Le Dr Roger Godbout,  est psychologue, chef du service de recherche de l'HRDP, responsable du Laboratoire du sommeil de l'HRDP, professeur titulaire au Département de psychiatrie de l'Université de Montréal et chercheur régulier au Centre de recherche Fernand-Seguin.

 

Commenter cet article