Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Morphouille

Parceque le web ne dort jamais, et que le sommeil est un sujet si passionant que la toile regorge d'informations intéressantes, insolites, inquiétantes, nous vous proposons régulièrement une revue de ce qui a retenu notre attention.

 

Les cauchemars : un premier signe de Parkinson?

La revue The Lancet Neurology publie un article concernant un lien possible entre les mauvais rêves et le Parkinson.
Selon les scientifiques, les cauchemars pourraient être le premier signe avant-coureur de la maladie. On ajoute que les personnes qui crient ou pleurent durant leur sommeil seraient plus susceptibles de développer la maladie de Parkinson au cours des cinq années suivantes.
  

>>Cliquez ici pour lire la suite


baille.jpgLes bébés ne réagissent pas aux bâillements contagieux

Près de la moitié de la population ne peut résister au phénomène des bâillements contagieux. Lorsque l’on voit une personne bâiller, on bâille aussi. Selon le journal Child Development, les enfants de moins de 4 ans et les autistes y sont toutefois insensibles.
Même si les bébés bâillent spontanément avant même de naître, la majorité ne réagit pas aux bâillements d’une autre personne avant l’âge de 4 ans.

>>Cliquez ici pour lire la suite


Après un cancer du sein, faites du sport !sport.jpg

 L'activité physique, c'est bon pour la santé. Même (surtout ?) après un cancer du sein.
Le saviez-vous ? Une enquête va être menée d'octobre 2010 à mars 2011 pour évaluer les connaissances des patientes sur le sujet.
Différentes études ont montré que le sport « améliorait la qualité de la vie, diminuait la fatigue particulière du matin dont souffrent 60% des patientes, les troubles du sommeil ainsi que la prise de poids », nous explique le Dr Carole Maître, gynécologue de l'Institut national du Sport, de l'Expertise et de la Performance (INSEP).

>>Cliquez ici pour lire la suite


Petit Eloge du sommeil par Sean Coughlan chez Dunod
Le sommeil de A à Zzzz
Dans un style « littéraire », mais néanmoins humoristique,  ce petit guide entraine dans tous les recoins du pays du sommeil. Elément essentiel à une bonne hygiène de vie, le sommeil est un plaisir qu’il est dommage de négliger, d’autant, signale l’auteur, que c’est gratuit !
Journaliste à la BBC, collaborateur régulier du Guardian, Sean Coughlan déteste depuis sa tendre enfance se lever trop tôt. Père de trois enfants, il est particulièrement rompu à l’art de trouver le sommeil dès que l’occasion se présente.
«Merveilleux et mystérieux don de la nature. Une source inextinguible de repos et de récupération, un répit dans le tourbillon infernal de nos vies. Au lieu de rationner ce nectar providentiel, nous devrions le boire tout notre soûl. »

>>Cliquez ici pour lire la suite


Présentation par Universcience.tv :

 


Petit éloge du sommeil

Commenter cet article

psychoreve 27/09/2010 06:36



Rêve et Parkinson


La suite de l’article précise : Ceux qui souffrent de «trouble du sommeil paradoxal», composé de cauchemars accompagnés
de soudains mouvements de coups de pied, sont plus à risque également de développer le Parkinson ou d'autres formes de démence.


Il est possible que cela soit un indice significatif mais je déplore une fois de plus que la connaissance des rêves soit aussi
mal conduite, essentiellement à partir d’un conglomérat de pusillanimité.


Je connais un voisin dont nous avons tous constaté la lente dérive. D’ingénieur à EDF il est devenu clodo avec une descente
jalonnée, pour moi, d’étapes. La dernière, à ma connaissance, étant un rêve qui fustigeait son isolement, sa peur de la contamination « morale » née de l’échange avec autrui. Le
surlendemain il se dégageait d’ailleurs de cette mise en cause par son rêve en m’écrivant – j’habite pourtant à une trentaine de mètres de chez lui – que ce n’était pas son rêve mais celui d’un
ami qui vit dans la forêt ! Ce qui est important ici c’est qu’avant d’être atteint par une « forme de démence » son rêve était celui d’un esprit sain qui soulignait ce qu’il
fallait corriger.


NB : prière de ne pas chipoter sur la validité de ma traduction de son rêve qui comportait, par exemple, une mention de
date ; faisant foi en quelque sorte… Mais l’on me dit que l’inconscient ne connaît pas le temps. Ah bon ?