Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Hache


 

Responsables de la plupart des dangers liés au Soleil (coup de soleil, cataracte, cancer de la peau…) les ultraviolets font partie de la lumière solaire. Notre œil n’y est pas sensible, c’est-à-dire qu’il ne peut pas percevoir leur présence. De saison, un petit topo très rapide sur les UV et le soleil.

 

Les ultraviolets sont classés en 3 catégories selon les effets qu’ils ont sur notre santé.
Les UVC : les plus dangereux (cancers et malformations) On les utilise dans l’industrie alimentaire (stériliser les salades en sachet par exemple). L’atmosphère (essentiellement la couche d’ozone) filtre entièrement les UVC.
 
UVB : absorbés à 90% par la couche d’ozone responsables des coups de soleil, des cancer de la peau, de la cataracte, des désordres du système immunitaire.
 
UVA : ils pénètrent plus profondément dans la peau contribuent à l’apparition de certains cancers cutanés, au vieillissement précoce de la peau, à la cataracte et au bronzage.

 

Soleil : garant d'une bonne santé

Indispensable, le soleil a de nombreux effets positifs sur notre santé, à condition de ne pas en abuser ! Le soleil oui... mais à petite dose !

  • Sensation de bien-être.
    Qui n'a jamais savouré un bon bain de soleil ?
    Sur un banc, la pelouse ou sur son balcon, l'effet est immédiat.
    Pour lézarder quelques instants ou se promener au grand air, le soleil nous offre une véritable séance de relaxation et de détente.
     
  • Influence sur le moral.
    La partie visible du rayonnement (la lumière "blanche") joue un rôle sur le moral par stimulation oculaire. De nombreux cas de dépression saisonnière sont traités par luminothérapie. Mais attention !
    Il s'agit d'une lumière bien spécifique que l'on retrouve dans le rayonnement du soleil, mais certainement pas dans votre cabine d'UV !! En effet, la lumière utilisée lors de luminothérapie ne contient ni UV ni infrarouges.
     
  • Synthèse de la vitamine D.
    De faibles doses d'UV (mais vraiment faibles) sont nécessaires à la synthèse de la vitamine D qui permet la fixation du calcium sur les os. Très important pour le développement et la croissance des enfants, mais aussi lorsque le 3è âge arrive en prévention de l'ostéoporose.
     
  • UV thérapie.
    Il existe également une UV thérapie contre certaines pathologies cutanées (psoriasis, vitiligo...). Mais ne jouez pas les apprentis médecins. Le médecin seul saura vous dire si oui ou non votre pathologie rentre dans cette thérapie ainsi que le "dosage" pour éviter les lésions.
     
  • Le bronzage.
    Ce que beaucoup recherchent et les pousse à se mettre au soleil.
    Le bronzage est à la fois protection mais aussi une cicatrice. Le bronzage est le signal de certaines cellules prévenant d'une forte exposition aux UV. Cette "photoprotection" qu'est le bronzage est à peu près efficace essentiellement pour les personnes produisant de la mélanine noire (qui permet le brun de la peau bronzée). Ceux produisant de la mélanine rouge (les roux par exemple) sont très peu protégés, le rouge de leur peau est en fait une réaction toxique.
    L'exposition au soleil engendre également l'épaississement de l'épiderme par l'action des UVB. Une protection de plus.
    Cette protection est relativement faible face aux UVA qui traversent la peau bronzée et peuvent causer des dommages cellulaires importants.
    A chaque exposition solaire, le capital solaire diminue entamant sa capacité à se protéger. La capacité à bronzer n'est pas infinie.
     

Soleil : l'ennemi de votre santé

Et oui, s'il a des côtés bénéfiques le soleil a aussi de nombreux aspects négatifs. Petit tour d'horizon très rapide.

  • Le coup de soleil cutané et la photosensibilisation.
    Certains coups de soleil sont vraiment graves et peuvent toucher des couches profondes de la peau.
    Attention également, aux parfums, déodorant et crèmes qui photosensibilisent la peau. Tout comme certains traitements médicamenteux causant également de véritables brûlures.
    Compresses stériles, tulle gras et patience sont nécessaires alors.
     
  • L'ophtalmie.
    La cornée est également en danger face au soleil et peut également brûler sous l'action des UV. Ce coup de soleil des yeux (sensation de sable) peut provoquer une cécité temporaire dont les conséquences peuvent être dramatiques.
     
  • Les cancers de la peau.
    Il est avéré que la très grande majorité des cancers de la peau est causée par une surexposition aux UV solaires ET artificiels.
    La diminution de la couche d'ozone (qui nous protège des vilains UV) n'est pas étrangère à l'apparition toujours plus nombreux des cancers cutanés (ainsi que de la cataracte).
     
  • Le vieillissement accéléré de la peau.
    Ce sont essentiellement les UVA qui, émis par le soleil ou les lampes à bronzer, pénètrent profondément dans la peau et détériorent des structures extra-cellulaires comme le collagène et l'élastine. La peau perd de sa souplesse, se déshydrate. Des rides, de plus en plus profondes, se creusent.
     
  • Cataracte.
    La cataracte se définit comme étant une opacification du cristallin qui, sans intervention chirurgicale, conduit à une cécité totale.
    Dès le plus jeune âge, chapeau (ou casquette) et lunettes de soleil sont nécessaires.

 

Vous savez tout, ou presque (enfin si peu en fait), sur le soleil.

 

Une chose à retenir :

Évitez les cabines de bronzage ! Dispensant essentiellement des UVA (les plus dangereux), elles sont réellement néfastes à la santé en dehors de toute thérapie contrôlée. Les bienfaits du soleil se retrouvent... au soleil ! (voire sous les lampes très spécifiques de luminothérapie). Les aspects négatifs à votre convenance en abusant de soleil ou de lampes bronzantes.
 

Enfin, n'oubliez pas que les cabines d'UV sont interdites aux mineurs !
Et si l'on vous propose des séances intensives (pour un départ très prochain) d'UV, partez en courant de chez ces charlatans ! Non seulement votre peau ne sera pas plus protégée, mais vous risquez tous les dangers d'une surexposition aux UVA (les méchants).

 

Pour les inconditionnels de l'aspect bronzé, les crèmes et spray autobronzant ont fait d'énormes progrès !

 

Bon soleil !

Un article après la rencontre de Monsieur Pierre Cesarini, directeur de l'association Sécurité Solaire. Mille choses à découvrir et balayer les idées reçues sur le soleil sur leur site soleil.info

Commenter cet article

Isabelle Hache 12/06/2007 16:32

Ce sont les côtés positifs et négatifs du soleil...Des aspects très négatifs mais aussi très positifs !Là réside certainement tout son intérêt...

Flying Toxin 12/06/2007 14:24

Moi, ce que j'aime au soleil, c'est que quand j'étais bien bien plus jeune, un jour, ma tante, bien plus jeune elle aussi cela va de soi, m'a demandé de lui passer de la crême dans son dos. Pour ce faire, je dus dégrafer le soutien-gorge.
Oh merci Seigneur tout puissant de m'avoir ainsi permis de glisser sur la peau dénudée et si douce de ce fruit si beau et si défendu.
Alors j'ai une reconnaissance infinie pour messire Soleil et ses bataillons d'UV sur les plages de Méditerrannée. Tant pis pour les coups de soleil.
Ceci dit, un petit cancer de la peau, comme elle a eu par ailleurs...

sieglind la dragonne 07/06/2007 10:42

Alors là... si vous saviez vous deux comme c'est d'actualité ! Fistonne vient de partir avec son copain chez deux potes à Cap Breton, premier compte rendu : coups de soleil et une gamine qui ressemble à une "glace vanille-fraise" selon les dires de son galant ! Je lui envoie l'article ! (elle a pris son portable, peur de s'ennuyer deux semaines en tête à tête certainement hé, hé)Bises vous-deux et le soleil, c'est vrai que je l'apprécie, mais à l'ombre du parasol ou du capéo, j'ai passé l'âge de jouer les sardines sur le transat moi, et en plus ça me saoule hé, hé.

kant 07/06/2007 00:12

Si je résume, un peu de soleil mais pas trop, et du vrai! Hmm, c'est bien ce que je me disais en regardant le ciel ;o)