Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par S.Royant-Parola

 

Télévision, ordinateur, jeux vidéo, téléphones portables,  les enfants et les ados sont particulièrement sensibles à ces loisirs numériques qui s'installent dans les appartements et font irruption de plus en plus fréquemment dans les chambres.

 


Différentes études ont montré que la télévision avait des conséquences néfastes sur le sommeil. Ceci étant la télé n'est pas la seule à incriminer : l'ordinateur, les jeux,  l'utilisation d'Internet et du téléphone mobile sont associés à des éveils et à un sommeil de médiocre qualité.

 


Les enfants qui regardent la télé 2 heures par jour pendant les jours de semaine et le week-end ont un coucher plus tardif, une durée de sommeil diminuée, un lever plus tardif le week-end. Plus l'utilisation est importante (nombre de jours, nombre d'heures passées,  type de média utilisé : télévision seule ou associée à un ordinateur, une console, ou autre) plus le retentissement est important. Ces résultats sont retrouvés aussi bien dans des études menées aux USA qu'en Chine, en Belgique, en Allemagne ou  au Japon. C'est dire si le problème est universel !


Les enfants qui regardent la télévision plus de trois heures par jour pendant l'adolescence ont un risque plus élevé d'avoir des troubles du sommeil à l'âge adulte. Mais rien n'est définitif ! Si les adolescents réduisent leur temps passé devant la télé au dessous d'une heure par jour il y a également une réduction significative des problèmes de sommeil.


Ces habitudes se prennent tôt. Ainsi aux USA où le temps passé par les enfants devant la télé est de 19 heures par semaines un enquête montre que les enfants de moins de un an  regardent la télé  0,9 heures par jour,  ceux de 1 à  2 ans y passent 1,6 heures par jour,  et ceux de 2 à 3 ans, 2,3 heures par jour. Conséquences en terme d'hygiène de sommeil, plus les enfants regardent la télé plus leurs horaires de siestes et de coucher sont irréguliers ce qui n'améliore pas la qualité globale de leur sommeil.

 

Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer les mécanismes par lesquels les média  peuvent entraîner des troubles du sommeil. D'abord ce  type d'activité n'est pas structuré, sans début et sans fin clairement définie, elle prend beaucoup de temps, favorise la sédentarité qui elle-même est connue pour déstructurer le sommeil. Par ailleurs l'exposition à la lumière liée à l'écran, juste avant le sommeil affecte le rythme veille sommeil en supprimant la sécrétion de mélatonine. La lumière agit également en augmentant le niveau d'activité et d'éveil et donc retarde l'endormissement. Enfin le contenu des programmes de télévision  ou de certains jeux excessivement violents ou stimulants peuvent en eux-mêmes entrainer des tensions et augmenter l'anxiété qui génère à son tour des difficultés d'endormissement.

Nous sommes loin des recommandations de l'Académie Américaine de Pédiatrie par rapport à la télévision  qui préconise « 0 » télé pour les enfants au dessous de 2 ans, et  pas plus de 2 heures par jour pour les enfants de plus de deux ans.


Commenter cet article

S. Royant-Parola 11/05/2007 17:00

Un nouvel article sur larep.com:
Quatre bébés de moins de trois mois sur dix regardent régulièrement la télévision aux Etats-Unis, d'après une étude américaine publiée lundi dans la revue Journal of the American Medical Association (Jama).
Les petits Américains seraient même 90% à passer beaucoup de temps devant le petit écran avant l'âge de deux ans. Une habitude qu'ils prendraient en moyenne dès l'âge de neuf mois.
Suite de l'article: http://www.larep.com/bien_etre-984.html

S.Royant-Parola 10/05/2007 09:24

Les enfants ne sont pas les seuls sensibles à ces stimulants. L'expérience de ces 10 dernières années montrent que les adolescents et les jeunes adultes sont aussi trés exposés. Et d'une manière plus étonnante.... les séniors qui découvrent l'ordinateur et qui ont le temps devant eux et lorsqu'ils  vivent seuls, ils se couchent de plus en plus tard...
Quant à toi Sieglind, tu es unique, hors norme, donc cette "classification" ne te concerne pas! ;o)

sieglind la dragonne 10/05/2007 09:03

Pour les jeux vidéos, je l'avoue ça retarde mon endormissement, même si j'ai passé le cap de l'enfance depuis belle lurette hé hé. Mais c'est parce que je veille sur un niveau costaud à passer par exemple... Quand je m'endors même tard, pas de problème (à moins que je n'ai pas passé ce fichu niveau avant d'aller au lit et là, t'es quasi certaine que je vais le passer.... dans mes rêves hé, hé).Je suis un très très mauvais exemple de sommeil sain et structuré, désolée.Bises vous deux et désolée du retard, ma messagerie est encore tombée en rade