Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par S.Royant-Parola

Le sommeil permet de récupérer et de conserver son équilibre. Qu'en est –il du sommeil de nos candidats à l'élection présidentielle? Meetings, interviews, déplacements, plateaux télé, le candidat est soumis à un rythme effréné qui apparente ces derniers jours de campagne à un parcours sportif semé d'embuches. Avoir les idées claires, de la répartie, une bonne mine, une bonne humeur, pour paraître toujours zen et dominant la situation, c'est ce qu'on attend d'un futur président…

Après l'annonce du programme sommeil  de notre ex-ministre de la santé Mr Xavier Bertrand  qui place le sommeil comme priorité de santé publique et qui fait de la lutte contre la privation de sommeil une priorité de notre société, on lit avec un certain amusement l'article du  Monde daté du lundi 26 mars consacré en page 3 à une enquête très intéressante sur les quadragénaires qui, demain, se disputeront le leadership de la droite. En pôle position,  Xavier Bertrand, porte-parole de Nicolas Sarkozy faisait mine d'expliquer son avance sur ses rivaux par sa capacité à ne dormir que quatre heures par nuit.

Selon une dépêche de l'AFP du 12 avril, François Bayrou (UDF) se contente de quelques heures de sommeil la nuit (combien?), mais s'endort très vite, dès qu'il le peut, pour un petit somme  réparateur. Jean-Marie Le Pen, 77 ans, doyen des candidats, fait relativement peu de déplacements. Selon son épouse Jany, il repart dispos après une sieste de 20 minutes. Ségolène Royal juge elle aussi la campagne "très, très difficile", mais dénie toute fatigue. "Je prends le temps de méditer, c'est apaisant" et "comme je fais beaucoup de trajets en voiture et en train, quand je veux m'isoler, je mets mes écouteurs et je m'enveloppe de musique".

On sait que Mr Sarkozy dort peu (combien?) et quand on l'accuse de "perdre ses nerfs" il répond selon l'AFP: "si je n'étais pas profondément équilibré, je ne vois pas comment je pourrais résister à tout ce que je vis ".

José Bové se donne à fond dans la course. "José fait des plateaux télé après avoir dormi deux heures parfois", explique l'une de ses porte-parole. Pour d'autres, habitués des campagnes comme Dominique Voynet, il s'agit surtout de préserver une quantité suffisante de sommeil, Bien qu'elle ne suive aucun régime particulier, elle ne néglige pas le chocolat et se ménage des "plages de silence".

Conclusion, d'après ce qu'on sait par les média, pour être un candidat bien placé dans les sondages, il faut savoir faire la
sieste.




Commenter cet article

sieglind la dragonne 14/04/2007 08:35

Donc je je serai jamais candidate,j'arrive pas à la faire cette satanée sieste ! Peut-être que ça va venir...avec le temps, mais pas évident hé,hé.(ma mémé n'a jamais fait la sieste par contre, ma mère adoptive la faisait régulièrement, je ne peux pas me baser sur la génétique donc... hé, hé)Bises vous deux et bon week-end