Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Morpheus

Nuit sans sommeil... La lune est pleine
Une étude sur le sommeil et les phases lunaires a été menée en Suisse et publiée dans le "Journal of Sleep Research" en juin 2006, en parallèle à l'étude principale sur la téléphonie mobile.
 

La croyance populaire voudrait que les cycles de la lune aient un effet sur la physiologie, le comportement et la santé de l'homme. 31 volontaires (18 femmes et 13 hommes d'une moyenne d'âge de 50 ans) se sont prêtés au jeu durant 6 semaines, incluant 2 pleines lunes. La durée de sommeil subjective a été calculée selon un agenda du sommeil que chaque participant a rempli durant cette période.
 

La durée moyenne de sommeil est de 6h49mn. Elle varie selon les cycles de la lune allant de 6h41mn lors de la pleine lune à 7h lors de la nouvelle lune.
 
Comparé aux week-ends, la durée de sommeil est raccourcie de 68 mn en semaine.
 
Les hommes dorment 17 mn de plus que les femmes, et la durée de sommeil diminue avec l'âge.
 
Il a aussi été mis en avant que l'intensité de la fatigue le matin était associée aux phases lunaires, avec plus de fatigue lors de la pleine lune.
 

Cette étude, sur uniquement 31 volontaires, avec une durée de sommeil subjective (qui n'est donc pas forcément objectif) et en parallèle à une étude portant sur un autre sujet, doit être évidemment confirmée. Ce que préconisent également les auteurs.


Le résumé en anglais c'est par ici

Commenter cet article

sandrine 11/09/2008 17:16

la lune reste source d'inspitation :) lisez l'article sur l'annuaire de tout http://www.jeseraimillionnaire.com voici le site auto d'occasion http://www.twinibila.com

parsifal 21/04/2008 10:27

désespérant ! on ne peut pas se poser la question de l'insomnie remarquée par certaines personnes de façon habituelle aux alentours de la pleine lune, sans déclencher illico des réactions passionnelles et aussi irrationnelles chez ceux qui "y croient " que chez ceux "qui ne croient pas à toutes ces bêtises". et avant pour la lycanthropie et autres critiques faciles.pourtant, quelques observations m'ont poussé à essayer de m'interroger (c'est ma profession: je suis chercheur). il s'agit apparemment d'une insomnie d'endormissement, ou peut-être seulement d'une "grande difficulté" à trouver le sommeil chez des gens qui dorment sans pb en dehors de cette période, n'en font donc pas tout un plat, et en sont venus à verbaliser cette chose curieuse parce que découverte a posteriori, au petit matin. ceci chez des gens pas du tout crédules et peu enclins à croire à l'astrologie, influence astrale et à toutes ces balivernes. mais quand on est sérieux, on admet une question même quand elle vous dérange intellectuellement.pourquoi ne pas admettre par exemple, sans chercher midi à quatorze heures, et seulement comme hypothèse de travail, qu'une certaine vigilance pourrait exister dans une période où les prédateurs sont particulièrement actifs du fait de la lumière qui facilite la chasse. anciennes proies potentielles, nous aurions alors acquis une sorte d'équivalent à la réaction d'alerte (cf. stress) destinée à nous sauver la vie.ce ne serait pas le seul résidu de réaction ancestrale que notre organisme conserverait (voire stress, réaction de fuite/attaque, etc ...). certaines personnes, pour une raison inconnue, garderaient plus de traces de ce comportement salvateur, aujourd'hui plutôt gênant qu'autre chose !la lune joue un rôle sur les marées, on sait aujourd'hui qu'il existe dans note corps des rythmes biologiques (circadiens etc). etc etc point besoin de théories fumeuses ni de recours au paranormal. alors, on s'y colle sérieusement ? après tout une hypothèse est faite pour être testée, et pourquoi pas détruite. les positions a priori NE SONT PAS scientifiques, même quand elles s'abritent derrière une soit-disant rationalité... pas plus que la foi en des croyances fumeuses.

:0071:Moyra:0071: 23/10/2006 10:49

Gare aussi à la lycanthropie! (j'espère n'avoir pas fait de fautes?)Gros bisou et merci pour cet article.

Sieglind la dragonne 23/10/2006 08:00

T'étais juste dans une de ces phases, vu l'avis de parution de l'article (plus de minuit hé, hé)?Mais ça, c'est évident qu'on suive l'influence de Sélène, c'est prouvé et pas depuis avant hier en plus.Pas encore dans ma phase "noctambulesque" mais ça ne devrait pas tarder, à la mauvaise saison, paradoxalement, je dors moins alors que je devrais étant donné qu'à l'heure à laquelle je suis encore ou déjà éveillée, il fait encore nuit, pas grand chose à faire au grand jour hé, hé.Bises vous deux et bon début de semaine.

Kant 23/10/2006 07:04

Au moins c'est un début de réponse. Merci Morpheus d'être aller dénicher cet article passionnant. Les nuits courtes et agitées en période de pleine lune étaient décrite chez les animaux mais pas encore chez l'homme dans une étude scientifique. Tous à vos calendriers... lunaires!