Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Morpheus

On ne va pas trop se plaindre, on parle de plus en plus du sommeil et de ses troubles... Cette fois-ci, Le Quotidien du Pharmacien consacre un dossier sur l'Insomnie. Plutôt bien fait, avec le nécessaire il me semble, pour que les pharmaciens puissent répondre à nos demandes incessantes du produit miracle... Mais nous le savons tous, un tel produit n'existe pas.
 
Or je m'étonne tout de même à la lecture de ce dossier. Si vous avez un problème d'Insomnie, le pharmacien saura vous poser quelques questions pertinentes... pour finalement vous proposer tisanes ou gélules de plante. Très bien me direz-vous ! Oui... Certes... Mais non !
 
Souvenez-vous de notre article : L'insomnie et la phytothérapie


Comment peut-on proposer des plantes face à une personne qui peut avoir pour cause de son insomnie une maladie organique ? Une dépression ? Si la solution réside à lui donner sa petite plante pour calmer son anxiété, l'automédication prend tout de suite le relais, aidée par les différentes sources de communication sur les bienfaits des plantes. Or la phytothérapie n'est pas anodine. Le pharmacien saura certainement ne pas faire les mélanges néfastes et dangereux, saura les doses à ne pas dépasser, saura (?) la réelle efficacité...

Je suis à vrai dire un peu perplexe. A aucun moment, je n'ai vu de conseiller l'insomniaque à en parler à son médecin. D'autant si l'on pose les bonnes questions ! Comment proposer une plante à une personne qui montre nettement un problème de Syndrome d'Apnées du Sommeil ? A moins de lui proposer également, ces petits gadgets et autres ridiculeries que l'on trouve actuellement pour « arrêter de ronfler »... Restons dans le ton.

Si le dossier présentant l'insomnie est plutôt bien fait, la réponse du pharmacien a été à mon sens un peu baclé. Il ne faut pas oublier que tout ce qui s'achète en pharmacie n'est pas forcément « labellisé », je ne parle évidemment pas des médicaments OTC (Over The Count - derrière le comptoir) qui s'achètent sans ordonnance.
 

Commenter cet article

:0071:Moyra:0071: 30/09/2006 20:39

Coucou vous!C'est vrai qu'à part de l'ultra levure en cas de problème de tuyauterie evident, je ne m'autorise rien comme fantaisie sans ordonnance du toubib. Déjà que même les trucs prescrits me font parfois trop d'effet à cause de mon petit gabarit...alors...Puis moi les noms savants ça m'embrouille le neurone rescapé!Bisou et bonne nuit.

morpheus 30/09/2006 16:36

Aaah Sieglind ! Si tout le monde avait la sagesse d'une Dragonne ;o)Un bon week-end à toi !

Sieglind la dragonne 30/09/2006 15:02

De toute façon, j'ai toujours du mal à aller chez le pharmacien pour m'auto-médicaliser... je préfère toujours, même pour de bénignes prises de'oligo ou vitamines, passer par le médecin (qui me voit d'ailleurs tous les trente six du mois, étant donné que j'ai un organisme relativement résistant hé, hé)Donc, côté sommeil, si ça m'arrive, j'irai d'abord voir mon carabin de quartier hé, hé!Gros bisous vous deux et bonne fin de semaine

Kant 30/09/2006 00:25

Aaah quand Morpheus se met en colère, ça couve et puis ça explose! Faut dire que le Quotidien du Pharmacien fait fort... Phytothérapie, doxylamine, millepertuis... Ca me rappelle un truc... Vous savez le type qui se ballade dans les plaines désertiques où chevauche a poor lonesome cowboy, Lucky Luke pour les intimes, et qui transporte ses fioles, ses potions et ses cataplasmes... Pareil!
Nos amis les pharmaciens devraient faire attention! A force de confondre commerce et médecine, ils en finissent par perdre leur âme... Et leur latin!