Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Kant

Les capteurs de rêves et Art Premiers

 

Le 23 juin le musée du Quai Branly destiné aux arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques ouvre ses portes. Il recèle d’objets et de représentations où le sacré  et le mystère se conjuguent pour captiver l’attention du visiteur.

 

Et pour le sommeil vous pourrez y trouver des capteurs de rêves qui viennent des Indiens d’Amérique.  Objet simple et magique le capteur de rêves a différentes fonctions illustrées par ce conte indien.

 

« Il y a bien longtemps quand le monde était jeune, un vieux sage du Lakota (tribu indienne)  était sur une haute montagne et il eu une vision.  Dans sa vision, Iktomi, le grand sage, lui apparu sous la forme d'une araignée.  Iktomi lui parla dans une langue sacrée que seul les initiés du Lakota peuvent comprendre. Tout en parlant, Iktomi, l'araignée, pris un branche de saule, la tressa avec des plumes, des crins de cheval, des perles et des offrandes et la tourna en un cercle.  Elle expliqua au vieux sage les cycles de la vie…Comment nous débutons notre vie par la naissance, passons par l'enfance, pour atteindre l'âge adulte et aboutir à la vieillesse où nous devons être pris en charge comme des enfants en bas âge, accomplissant ainsi le cycle de la vie. « Mais, » ajouta Iktomi tout en continuant à fabriquer son cercle « à chaque moment de la vie il y a des forces - certaines bonnes, d’autres mauvaises- Si vous écoutez les bonnes forces, elles vous orienteront dans la bonne direction. Mais si vous écoutez les mauvaises, vous serez blessé et vous irez dans la mauvaise direction. »

 

Iktomi continua, « il y a beaucoup de forces et différentes directions qui peuvent aider ou interférer avec l'harmonie de la nature. Il y a également le Grand Esprit qui nous apporte ses enseignements merveilleux. »  Tout en parlant l'araignée  commenca à tisser sa toile à partir de l'extérieur pour venir vers le centre.  Quand Iktomi eu fini de parler, elle donna la toile au vieux sage du Lakota et lui dit… «regarde, cette toile est un cercle parfait mais il y a un trou au centre du cercle. »  Elle ajouta, «Utilisez cette toile, toi et les tiens,  pour atteindre vos buts et faire bon usage de vos idées, de vos rêves et de vos visions.  « Si vous croyez au Grand Esprit, la toile attrapera vos bonnes idées - et les mauvaises passeront par le trou. » 

Le sage du Lakota a passé le message et maintenant les Indiens Sioux utilisent le capteur de rêves comme la toile  leur vie.  Il est accroché au-dessus de leurs lits ou dans leur maison pour filtrer rêves et visions.  Les bons  messages des rêves sont capturés par la toile et incorporés à la vie du sujet, alors que les messages négatifs s'échappent par le trou du centre de la toile et ne fait plus partie d’eux. "

Ils croient que le capteur de rêves contrôle la destiné de leur futur.

 

Commenter cet article

KANT 21/06/2006 22:16

Trés joli ton conte sur ton site ;o)
Pour les enfants qui font des cauchemars, l'utilisation des capteurs de rêves comme moyen pour aider à rassurer l'enfant et à contrôler ses angoisses et assez fantastique (n'est-ce pas Sarah?)
;o)

Viviane 21/06/2006 21:52

tout cela m'intéresse infinimentétant d'ascendance Cheyenne par mon arrière grand Mèredans mes  Contes de la rivière aux Loups j'essaie de rendre cette tradition qui marchait finalement ttou à fait bien...Peu de différences entre les cheyennes et les lakotas ou dakotas...

:0071: :0071: Moyra 20/06/2006 16:56

J'avais aussi envie d'y croire et m'en suis offert un! Bisou à la troupe des Morphéusiens.

KANT 19/06/2006 22:49

Comment ça, y croire! Mais c'est  vrai! En tous cas ça marche trés bien chez les enfants qui font de mauvais rêves. Un petit dream catcher au dessus du lir et pffff! Plus de cauchemar... (bon d'accord faut expliquer le côté magique....)
;o)

isis 19/06/2006 21:47

j'aimerais bien y croire aussi ...