Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Morpheus

Acte I

En effet, cette journée s'est déroulée pour nous en deux actes !

 

Le matin une intervention en partenariat avec l'Académie de Paris qui relevait plus du parcours du combattant dans son organisation, eu égard aux événements passés... Mais qui s'est très bien passé !

 

L'après midi, une autre intervention à l'Hôpital Antoine Béclère à Clamart (92).

 

Bref ! On n'a pas chômé !

 

 

Installez-vous, c'est parti pour le premier acte...

 

 

Le sommeil : Une priorité de santé

Une démarche de santé et une démarche académique
Quelle concordance ?

 

  

Acte I - Scène 1 : Introduction

 

Un colloque organisé le 15 mars 2006 au Lycée Henri IV, conjointement par Maurice QUĒNET, Recteur de l’Académie, Chancelier des Universités de Paris, et le docteur Sylvie ROYANT-PAROLA, Présidente du Réseau Morphée, s’est tenu dans le cadre de la 6ème Journée Nationale du Sommeil.

 

Vous pouvez lire l'introduction de Monsieur Quênet, Recteur de l'Académie de Paris, ainsi qu'un bref résumé de cette action en cliquant sur l'un des liens suivants : Format PDF ou SWF (flash)

 

 

Trois conférences se sont déroulées au cours de cette matinée :

 

Organisation et structuration du sommeil normal
Docteur Joëlle ADRIEN
Directeur de recherche INSERM

 

Chaque nuit l’homme s’endort. De l’éveil au sommeil profond en passant par le sommeil paradoxal, 4 à 6 cycles de sommeil se succèdent jusqu’au lever. Du soir ou du matin, le dormeur ne peut pas s’endormir n’importe quand. Notre corps contient des horloges internes dont le chef d’orchestre situé dans le cerveau rythme nos activités et notre sommeil. Les rythmes de la société, l’alternance du jour et de la nuit contribuent à l’ajustement de ces rythmes. Au cours du sommeil la physiologie du corps n’est pas identique à celle de la journée. Elle met en jeu des mécanismes différents. Secrétions hormonales, régulation métabolique, reconstitution des réserves énergétiques, mémorisation, rôle dans l’équilibre psychique, les fonctions du sommeil et du rêve sont multiples.

 

Néanmoins, il reste encore beaucoup de questions sans réponses qui passionnent l’homme depuis longtemps et auxquelles la science moderne tente d’apporter des réponses, tout en lançant de nouveaux défis.

 

 

De l’adolescence au sujet âgé, le sommeil évolue
Docteur Sylvie ROYANT-PAROLA
Présidente du Réseau Morphée

 

Le sommeil a des caractéristiques strictement individuelles sous tendues par des habitudes et par une hérédité. Alors que l’individu évolue avec l’âge, le sommeil se modifie quasi parallèlement. Vieillissement, contraintes sociales et familiales, plaisirs, choix de vie, maladies vont interférer sur le sommeil pour donner à chaque âge un sommeil particulier et faire rechercher des pathologies spécifiques.

 

L’adolescent malmène son sommeil et le néglige ; mauvaise hygiène de sommeil, troubles du rythme du sommeil et de l’éveil, dépression, maladies du sommeil débutantes sont les pathologies les plus fréquemment retrouvées pour cette tranche d’âge. Adulte, les différentes pathologies du sommeil se rencontrent. La dépression est fréquente, l’anxiété aussi. Il faut éliminer un syndrome des jambes sans repos, si particulier et si invalidant à la fois. Les apnées du sommeil touchent à cette période de la vie plus l’homme que la femme.  En revanche chez le sujet âgé les causes organiques sont toujours à rechercher en premier. Elles sont souvent aggravées par le contexte général des maladies associées qui interfèrent beaucoup avec le sommeil. Le syndrome d’apnées du sommeil touche à cet âge aussi bien la femme que l’homme. Les douleurs perturbent considérablement la continuité de la nuit. Des troubles neurologiques sont à rechercher comme une maladie de parkinson ou des troubles dégénératifs.

 

 

Le sommeil : un problème de santé publique
Docteur Marie-Françoise VECCHIERINI
Past President de la Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil

 

Le sommeil représente le tiers de notre vie et pourtant les pathologies qui perturbent nos nuits ou entraînent des troubles de la vigilance sont mal connues des médecins qui n’ont eu que 3 heures d’enseignement sur le sommeil normal et le sommeil pathologique.

 

Bien dormir est pourtant essentiel au maintient d’une bonne santé. L’insomnie chronique sévère touche 9 % de la population. Elle conduit 10% de nos concitoyens à utiliser régulièrement des hypnotiques avec les risques de dépendance et d’accoutumance inhérents à ces produits. Une personne sur cinq se plaint d’une somnolence pathologique. Cette dernière entraîne des conséquences délétères sur la vigilance qui peuvent être dramatiques. Ainsi 7% des accidents mortels sur la route sont liés à un endormissement au volant. Derrière la somnolence se cachent des pathologies souvent sous diagnostiquées : narcolepsie, apnées du sommeil, syndrome des jambes sans repos… Les apnées touchent 4% des hommes et 2% des femmes. Les complications cardio-vasculaires sont augmentées : plus d’hypertension artérielle, plus de maladies coronariennes, plus d’accidents vasculaires cérébraux avec des risques multipliés de 3 à 5 soit très nettement supérieur à ceux de l’hypertension artérielle ou des troubles lipidiques qui pourtant sont mis avant dans toutes les campagnes actuelles de prévention. 

 

Voilà... Vous avez en plus un aperçu des prochaines scènes de ce premier acte...

Commenter cet article

Morpheus 26/04/2006 16:24

Ah la la !!
Mais Sieglind, c'est qu'il y a encore 3 autres conférences dans l'après-midi !!! Mais là c'est l'acte II ;o)
Même pas eu le temps de somnoler...Pfffff même pas drôle :op

KANT 26/04/2006 08:36

Ben oui... Mais tu sais c'était en plein CPE, la Sorbonne en folie, le lycée Henri IV (où ça se passait) assez, disons, entouré... Donc pas de difficulté avec la vigilance.
Bonne journée

Sieglind la dragonne 26/04/2006 08:28

Et vous avez assisté aux trois dans la journée? Dans la matinée que dis-je! Bin dis-donc... valait mieux prendre un bon kawa, pour ne pas piquer du nez avec de tels sujets hé, hé!ça va.. je sors...Bises et bonne journée.

KANT 25/04/2006 23:21

Comment ça le WE arrive! Enfin les WE arrivent ;o)))

Morpheus 25/04/2006 23:17

Finis les vacances ! :o)