Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Karine


Avant d’être parents, on pense benoitement  qu'un bébé se réveille toutes les 4 heures pour prendre le sein ou le biberon et qu'il se rendort paisiblement, le sourire aux lèvres, heureux d'être repu.


Tous les manuels du parfait bébé vous  disent  aussi que lorsque Bébé atteint ses 3 mois il sait, sous réserve de quelques règles, faire ses nuits ! "Faire ses nuits" pour un "non parent" du 21ème siècle signifie se coucher vers minuit et se réveiller vers dix heures ! Que nenni ! Lorsqu'on vous dit que Bébé fait ses nuits c'est qu'il  dort 6 heures d'affilées sans déchirer le divin silence nocturne en hurlant comme si une meute de loups affamés lui grignotait les pieds.
 

Notez bien que lorsque bébé fait ses nuits il ne fait pas les vôtres ! Elles sont à reléguer au fond d'un tiroir à côté des photos de ce sublime été  à Bora-Bora où, il y a quelques années,  vous rencontriez l'homme de votre vie une pina-colada à la main, votre paréo noué négligemment sur vos hanches taille 38...

 
La vérité est ailleurs...
 

Le sommeil est le Premier Grand Apprentissage  (PGA pour les intimes) que doit effectuer un être humain. A la naissance les fonctions vitales sont déjà en place, la respiration s'enclenche et bébé prends ses premières bouffées d'oxygène automatiquement, les urines et méconium s'évacuent, la faim arrive et bébé se met instinctivement à téter sein ou biberon, mais le sommeil, indispensable, lui s'apprend. 
 

Ce qu'on pensait être acquis peut s'envoler et on peut de nouveau être confronté à devoir réapprendre le sommeil. Qui n'a jamais cherché le sommeil, ressassant les soucis de sa journée ou qui ne s’est jamais réveillé en pleine nuit sans réussir à se rendormir... ?


Bébé va donc être le maitre de vos nuits et de votre sommeil pendant un bon moment, vous pensiez être le parent, celui qui décide et met les limites ! Et bien non raté ! C'est bébé qui vous autorise ou non à dormir... (En tout cas les premières semaines,  voire les premiers mois).


Bébé ne connait pas le mode d'emploi, bébé ne sait pas qu'il faut se laisser aller pour trouver le sommeil. Bébé est fatigué. Bébé s'use les yeux à force de les frotter alors il s’énerve, s’excite encore plus et… évidemment,  ne s'endort pas. Et puis y'a ces 2 grands empotés qui sont toujours dans les parages, qui le bercent et lui fredonnent des petites comptines à l'oreille. Parfois cela lui est agréable et le détend mais parfois cela le stimule trop et l'empêche de dormir. Sans compter les fois où bébé a besoin de pleurer pour trouver le sommeil ; les fameux pleurs de décharges… Bien mal nommés, car ils ne ressemblent pas à des pleurs mais à des hurlements qui emplissent l'air d'une charge, d'une tension impressionnante. Quelle maman peut entendre son bébé s'époumoner ainsi sans être persuadée qu'il vit d’horribles douleurs insoutenables auxquelles il ne survivra pas.

Parents désarmés, on constate avec soulagement qu'il survit à ces cris, et même,  qu'il s'endort, le sourire aux lèvres.


Apprentissage mutuel… Les parents progressent doucement dans le décodage des signes et  commencent à être un guide pour Bébé. Lui apprendre à se détendre avant le sommeil : un bain, un tendre massage dans la pénombre et le silence, un câlin, une chanson en le berçant. Comprendre qu’on peut faire confiance à Bébé en le  laissant trouver son rythme tout seul est le premier grand apprentissage de parents. On s'apprivoise, on se reconnaît. Une confiance mutuelle s'installe.


Et bébé grandit, bébé apprend, la nuit aussi, et voilà que Bébé qui faisait de superbes nuits (entendez coucher à 20 heures  et lever à 6 heures, si, si, là nous sommes face à de "superbes nuits" gloups) se réveille la nuit pour appeler :

"Maman ? Papa ? Au secouuuurrrss, par pitié, je souffre atrocement, et puis je suis tellement petit, j'ai tellement besoin de vous, si ça se trouve je suis en hypoglycémie il faut que je mange à nouveau la nuit" sic. Retranscription décodeur pas encore bien réglé de maman, notez que quelques semaines plus tard, le décodeur s'affine et la retranscription plus exacte devient : " Maman ? Papa ? Venez voir je m'ennuie, ça a l'air sympa là et si on se baladait dans les couloirs de la maison ? Vous venez on va jouer un coup ? Vous me chantez un truc ? Vous me manquez, je sais que vous allez venir, allez soyez chic, dépêchez-vous sinon je vais me rendormir dans 5 minutes et on va rater ça..."


Il y a quelques accrocs, on réaménage les habitudes, on se réadapte, on se rééduque handicapés du sommeil que nous sommes devenus. Chaque nuit, chaque sieste est une victoire de Bébé et on le félicite, première fierté de parents que de voir Bébé apprendre à se reposer !


Ensuite viennent les grands apprentissages et les petits maux de Bébé qui perturbent son sommeil mais les bases sont (enfin) acquises et on module...


Dans cette quête du bon sommeil de Bébé, j'ai longtemps cherché les réponses miracles permettant à mon petit de bien dormir, évidemment elles n'existent pas, mais je recommande chaudement la lecture de deux ouvrages truffés de bon conseils "Bébé, dis-moi qui tu es" du Dr Grandsenne" et "Mon enfant dort mal" du Dr Challamel et du Dr Thirion qui nous indique les grandes lignes d'une bonne hygiène du sommeil et rassure les jeunes parents sur le sommeil de Bébé.

Il existe aussi des professionnel à notre écoute et disponibles pour répondre à nos inquiétudes de parents : http://morphee.forumpro.fr

Et maintenant il y a le DVD sur le sommeil de l’enfant…Veinards les nouveaux parents…

 
Questions subsidiaires (vous gagnez le DVD si vous avez une réponse convaincante) :

Par quel mécanisme Maman se réveille toujours quelques minutes avant bébé, quelque soit l'heure ? Et par quel mécanisme Papa ne se réveille que quand maman lui donne de grands coups dans les côtes alors que Bébé pleure depuis 10 min à faire trembler les murs ?

 

Mais c’est peut-être une autre histoire... ;)

Karine

 

Karine est l’assistante du Réseau Morphée. Elle revient d’un congé parental après la naissance de son petit. Elle va animer ce blog avec l’équipe éditoriale pour vous apporter encore plus d’infos et de conseils sur le sommeil.

Sylvie Royant-Parola

Commenter cet article

malika 16/08/2015 01:42

Formidablement bien résumé, le tout avec humour. J'ai adoré la retranscription de ses pleurs de nuit.

Mah 23/11/2008 14:13

tres intéressant votre association, nous, les professionnels, on a vraiment du mal à parler du sommeil,. .. belle initiative, à bientot, peut etre entre associations.

sieglind la dragonne 05/11/2008 07:27

Bizarrement j'étais inquiète quand mes deux gremlins étaient ch'tiots, parce qu'ils faisaient de "vraies" nuits d'adulte, comme tout le monde me disait que ça n'était pas comme ça que ça devait se passer, ça m'intriguait, mais le doc m'a dit que tant qu'ils n'en souffraient pas physiquement et psychologiquement, c'est qu'ils avaient trouvé leur rythme de croisière (la gamin dormait même un peu trop selon moi, j'ai cru à une déprim. du nourrison pour vous dire)Quant au cliché de Bora-Bora, on peut le remplacer par celui de Fouras-lès-Bouses et le paréo par un treillis trop grand ? (34 tout est trop grand pour moi de toute façon pfff !)Bonne continuation

Isabelle Hache 30/10/2008 21:05

Facile !Pour que ton sommeil ne soit pas trop profond et que tu sois sûre d'entendre Monsieur Bébé ! Sinon, tu culpabiliserais et il le sait ! Tout cela, c'est pour ton bien...

Karine 30/10/2008 20:58

Merci Isabelle de tes suggestions :) Je dois avouer que tu as visé pile lorsque tu suggères les boules quiès : impossible pour moi de me couper d'un éventuel appel de bébé ! Ce que, d'ailleurs, Monsieur Papa a bien retenu puisqu'il me suggère fréquemment de me reposer en me bouchant les ouies, chose qu'il me sait totalement incapable de faire... ;) Qui a dit que les hommes ne comprennaient rien à la psychologie féminine ? Et puis autre soucis dont on ne parle pas assez souvent : pourquoi lorsque Monsieur Bébé dort Monsieur Papa ronfle ? ;) (bon là si tu réponds, tu auras bien mérité ton DVD)