Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Kant

Le syndrome d'apnées du sommeil chez l'enfant 

 Et oui, ça existe aussi….


Les apnées chez l’enfant sont de mécanisme essentiellement obstructif. Elles existent chez  1 à 2% des enfants âgés de 4 à  5 ans aussi bien chez les garçons que chez les filles.


Le signe qui doit attirer l’attention est le ronflement.


Néanmoins tout enfant ronfleur n’est pas un apnéïque.  Il faut redouter des apnées en cas d’obésité, d’un ronflement associé, d’une morphologie faciale particulière (menton en retrait, face « aplatie »), de grosses amygdales et/ou des végétations protubérantes, des troubles respiratoires (asthme, rhinite et sinusite), d’une anomalie génétique,  en particulier les enfants trisomie sont plus exposés.


Un enfant qui fait des apnées du sommeil a un sommeil agité, il ronfle beaucoup, fait plus d’accès de somnambulisme et d’énurésie (pipi au lit). Ce mauvais sommeil a des conséquences sur la qualité de la journée. En particulier les performances scolaires peuvent être altérées car il y a toujours des troubles de la vigilance qui s’expriment  chez l’enfant soit par une somnolence, soit plus souvent  par une agitation (Vous connaissez les enfants hyperactifs ?).


Chez certains enfants il existe une cassure de la courbe staturo-pondérale (les enfants ne grandissent pas et ne grossissent pas) avec une reprise de la croissance après amygdalectomie.


Si le surpoids contribue à aggraver les apnées, un amaigrissement est une technique thérapeutique qui va mettre du temps pour donner des résultats. La tendance actuelle est donc de se focaliser sur les amygdales. Quand elles sont grosses elles font obstacles au passage de l’air. Les enlever soulage 75 – 100% des enfants.

Alors faut-il enlever les amygdales ou pas ????


Un enfant ronfleur qui dort bien, qui se développe normalement, qui n’a pas de difficultés scolaires et qui est en bonne santé, n’à aucune raison d’être traité, même si ses amygdales sont hypertrophiées. Un enfant ronfleur avec des difficultés scolaires, une somnolence diurne, des angines à répétition et d’énormes amygdales a probablement des apnées et justifieraient d’une intervention chirurgicale. Entre ces deux extrêmes restent les enfants pour qui le diagnostic est moins clair. Chez ces enfants les médecins proposent une polysomnographie qui peut être faite soit en hospitalisation soit (selon l’age de l’enfant) à domicile. Malheureusement peu de médecins sont capables de réaliser cette exploration…

Merci Sarah....

 

Commenter cet article

isis 09/03/2006 17:09

trés intéressant et trés clair comme d'habitude !!

Sieglind la dragonne 08/03/2006 11:00

C'est vrai que c'est perturbant et pas seulement pour les intéressés, pour les proches aussi (ça perturbe d'autant que ce sont des mômes)A ce sujet fistonne va se faire opérer prochainement du nez (elle a les muqueuses hyperdéveloppées et avec la croissance des dernières années, ça n'a pas été en s'arrangeant! Résultat: elle n'a plus qu'un petit filet d'air qui passe par les narines et il y a urgence car elle commence à ronfler comme un sonneur!)Par contre, problème, elle est à la fac, il faut donc qu'elle choisisse une date hors cursus scolaire, sinon, cela va l'handicaper encore plus (surtout que cette année, côté grèves sauvages, ils sont gâtés les étudiants!)Bises vous deux et bonne journée.