Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par C.Gronfier

Par Claude Gronfier, le 21 mars 2008

L’effet des lignes à très haute tension (THT) sur la santé est un sujet qui a beaucoup fait coulé beaucoup d’encre et qui n’a pas fini d’en faire couler. Les avis sur le sujet sont très partagés car, comme bien souvent en l’absence d’études scientifiques correctement conduites, on peut croire tout et n’importe quoi, dire une chose et son contraire, bref, on n’en sait rien ou presque.

Heureusement, sous l’impulsion du collectif Anti THT Cotentin Maine, le Centre de Recherche et d'Information Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques (CRIIREM) a mené une enquête « Vivre avec une ligne THT » auprès de riverains exposés à une ligne à THT et de riverains non exposés à une ligne à THT. Les conclusions définitives de l ‘étude seront publiées en juin 2008, mais Pierre Le Ruz, Directeur Scientifique du CRIIREM, livre des résultats préliminaires sur son blog (http://riimem.blogspirit.com/).

Sur les 8000 questionnaires obtenus par les enquêteurs entre janvier et mars 2008, 350 ont été analysés partiellement. Les données préliminaires font « apparaître un certain nombre de tendances émergentes », telles que des  dysfonctionnements des appareils électriques et des courants parasites dans les structures métalliques. Plus important, l’étude suggère des problèmes de santé, tels que des troubles du sommeil, de la mémoire, de l’audition, des maux de tête, de l’irritabilité et des états dépressifs, qui sont significativement plus fréquents chez les riverains exposés que chez les riverains non exposés. Des maladies graves, des actes chirurgicaux et des cancers seraient aussi plus prévalents chez les riverains exposés aux lignes THT.

Si ces résultats sont confirmés après l’analyse de l’ensemble des données recueillies, cette étude montrera de manière claire l’influence néfaste des lignes a très haute tension (champs électromagnétiques) sur la santé en général et le sommeil en particulier. Comme le montrent les données récentes (et le commentaire récent du Dr Joëlle Adrien sur ce Blog concernant l’effet du téléphone portable, va dans ce sens), compte tenu du rôle du sommeil dans la régulation de nombreux processus physiologiques de l’organisme, il n’est pas à exclure que la perturbation du sommeil par les champs électromagnétiques soit en partie responsable des autres troubles observés.

On en reparle en juin.

PS : Le détail de l’article de Pierre Le Ruz sur http://riimem.blogspirit.com/

Commenter cet article

sieglind la dragonne 28/03/2008 12:14

J'avais lu un truc là-dessus un jour...Heureusement, je touche du bois, rien n'est prévu en pilones électriques (en pleine ville remarques, faudrait que le maire ait viré bredin hé, hé)Bonne journée (je file, le retard semble ne pas se combler dans mes lectures, j'suis essouflée neuronalement parlant hé, hé)

Briesing 23/03/2008 13:40

On en fait des erreurs, c'est affrayant !