Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par S Royant-Parola


Cette journée du sommeil se termine sur le décès de Chantal Sébire…
Cette femme qui réclamait une mort assistée, s’est  vu tenir le discours habituel du renvoie à la loi, qui limite l’aide aux personnes en fin de vie chez lesquels on abrège un peu les souffrances.
Il est sur que légiférer en ce domaine est toujours inquiétant pour les médecins qui savent que les situations sont complexes et individuelles. Néanmoins  quand il n’y a pas d’issue sur le plan thérapeutique, que la souffrance est immense, on doit pouvoir répondre à quelqu’un qui souhaite mourir en toute conscience, accompagnée de ses amis ou de sa famille, sans que ceux ci soient accusés d’homicide ou de participation à un homicide.
Mme Sébire est morte seule… A nous de réfléchir maintenant… Et de trouver une solution pour que notre société réponde mieux à ce genre de situation.

Commenter cet article

Flying Toxin 10/04/2008 19:51

Dieu a dit : " .... " Vous mettez ce qu'il a dit entre les parenthéses et vous obtenez une loi sacrée qui tient debout dans la société où elle a été conçue. Mais, mille ans après.... Le tabou du meutre doit être repensé à l'aune de nos mentalités et de nos technologies. Nous devons nous emparer de ce débat afin que nos élus puissent légiférer.D'autres l'ont fait avant nous, et nous y viendrons. Les hollandais sont-ils un peuple de meurtriers ?

sieglind la dragonne 28/03/2008 12:09

Connu ça hélas, avec ma mère adoptive, j'en ai encore gardé une certaine rancune envers le personnel médical de l'établissement... je sais... contourner la loi existe, mais à quand un choix de vie et de mort en toute liberté alors qu'on nous prône le libre arbitre... J'ai des doutes... Bonne fin de semaine la troupe

Briesing 23/03/2008 13:44

Le refus fait à cette femme m'a révoltée.Je comprends aussi les précautions du législateur, mais il me semble que ce n'est pas une solution de rester sourd. On garde en vie des personnes qui sans médicament seraient mortes... qui, à part le malade qui souffre, est capable de connaître la limite puisque la médecine se substitue au déroulement "naturel" de la maladie ?

Francky (Kikojo) 23/03/2008 12:18

Ce triste modèle doit en effet surtout toucher l'esprit des hommes de loi mais aussi nous mettre face à la chance que nous avons et calmer les trop nombreux Caliméro qui prolifèrent (entre autre) sur les blogs !Malgré cette faiblesse humaine, je souhaite de Joyeuses Pâques à toute l'équipe ^_^ Biz @+