Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par S. Royant-Parola

Outre les pathologies du sommeil qui sont bien spécifiques et qui peuvent induire des dettes de sommeil profond chronique comme le syndrome d’apnées du sommeil, la privation chronique de sommeil, en elle-même, a des effets néfastes sur la santé.

Selon une enquête de l'INPES on a perdu une heure de sommeil!

 
De plus en plus de publications scientifiques montrent que les répercussions se font dans de multiples dimensions. 

Le retentissement le plus marquant est la somnolence diurne excessive.
Cette somnolence liée au manque de sommeil est subtile et souvent ignorée des personnes en particulier chez les sujets très actifs. Elle se manifeste essentiellement par des endormissements lors de période d’inactivité, avec un pic en début d’après-midi. Cette somnolence diurne est un facteur d’accidents de la route. On observe parfois l’accumulation d’une dette de sommeil chronique et d’une privation aiguë (par exemple à l’occasion d’un départ en vacances) facteur d’augmentation du risque d’accident de la route.  On peut estimer le nombre d’accidents de la route liés à un endormissement au volant autour de 20% avec un facteur nettement additif en cas de prise d’alcool (Maclean et al, Sleep Med Rev, 2003, 7, 507-521).
 
Le seul moyen pour corriger une privation de sommeil est d’augmenter la durée de son sommeil. La prise d’excitant (caféine) peut palier très provisoirement une dette de sommeil aiguë, mais n’agit pas sur une dette de sommeil chronique. Alors que la compensation d’une dette de sommeil aiguë est rapide au cours d’un week-end, une dette de sommeil chronique ne peut pas être récupérée au cours d’un simple week-end ou d’une sieste. Dans ce cas, une période prolongée de récupération est nécessaire. C’est ce besoin chronique de récupération qui conduit certaines personnes à augmenter le temps de sommeil pendant les vacances (jusqu’à deux heures de plus pour certaines catégories de la population, selon l’enquête qui vient d'être publiée par l'INPES).



JOURNEE DU SOMMEIL MERCREDI 19 MARS
Venez rencontrer les spécialistes du sommeil dans 
le centre le plus proche de chez vous

Commenter cet article

sieglind la dragonne 12/03/2008 08:49

C'est vrai qu'en vacances, j'aurai plutôt tendance à allonger mon temps de sommeil, problème, ces vacances s'effectuant souvant (pour ne pas dire toujours) à l'Etranger ou dans une région à visiter, nous nous levons "aux poules" pour éviter la foule.... pas glop !Bonne journée la troupe