Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par S. Royant-Parola


Si on va sur le forum de doctissimo: FORUM, la réponse est « OUI »… En effet on ne le dira jamais assez, un somnifère est un psychotrope (donc il agit sur le cerveau),  et ce n’est donc pas un bonbon ! « MAIS » il permet à certaines personnes d’obtenir la coupure nécessaire pour s’endormir. Les somnifères sont des médicaments intéressants pour aider des personnes à bout pour passer un cap difficile, mais leur prescription doit être limitée dans le temps, moins d’un mois, ou par période, ou encore sur de plus longue durée mais en prise discontinue (1 à 2 fois par semaine). Ainsi on peut éviter l’accoutumance qui oblige à augmenter les doses pour avoir encore une efficacité sur le sommeil.

Les témoignages qui suivent font réfléchir… Ce sont les textes d’origine, abréviations comprises (parfois pas facile pour ceux qui ne sont pas habitués à l’écriture phonétique)

Témoignage 1 : Je me souviens d'une fois où j'ai pris du Stilnox avant d'aller me coucher et j'ai fait le con avec ma copine d'alors au lit et d'un seul coup, j'ai commencé à divaguer, elle m'engueulait mais comme toute réponse, je me suis assis dans le lit et j'ai regardé mes mains. Elle a pris peur, est allé cherché mon père dans le salon et j'ai tenu un discours incohérent où j'ai quand même réussi à dire que j'avais pris un somnifère et que j'avais envie de vomir. Le couloir, entre la chambre et les toilettes, je ne m'en rappelle pas. Après, j'ai roupiller toute ma nuit !
Depuis, je fais très attention avec ce medoc.  
Pour la petite histoire, Michel Galabru a raconté une fois qu'il en avait pris deux et c'était endormi dans les toilettes. Sa femme est rentrée, il la voyait avec des poils oranges sur le corps !
Ouais, faut faire gaffe ! Les champignons hallucinogènes en comprimés, faut pas en abuser !!!

Commentaire : La prise d’un somnifère n’est jamais anodine !
Dans l’immense majorité des cas, l’utilisation des somnifères à dose thérapeutique et sans augmenter les doses, se passe bien. Il y a certaines règles à respecter :
-    sur prescription médicale (pas celui de la copine !),
-    en évitant de commencer (ou d’essayer) la veille d’un jour important pour vous (on ne sait jamais comment vous allez réagir),
-    jamais associé à l’alcool (qui en augmente les effets),


Témoignage 2 : "j ai un temoignage interressant a ce sujet.
il y a 3 jours avec un copain,apres deux jours sans avoir bu,j ai consomme une quantite d'alcool,8 a 10 verres de biere je pense.
sous l effet euphorisant de l alcool,j ai ecraser un stilnox complet,melanger avec un quart de lexomil.
on a fait deux trait avec ,un moi et un mon copain.
au debut ca aller bien puis une envie de vomir m a envahi avec un effet comme si j avais pris un subutex.
je me suis rendu au toilette.
au bout d un quart d heure mon copain s'est inquiete parce que je n etais toujours pas sorti.
en fait j etais entrein de sombrer dans un sommeil mais je n avais toujours pas vomi.
je me suis le ve pour aller au lit mais a peine dans la chambre je voyais tout pleins de points blanc et d eclair bleur.
j ai donc courru au wc et j avais du mal a tenir debout.
j ai ensuite vomis puis je suis aller au lit.
voila.
qu en pensez vous?"

Témoignage 3 : « salut moi sa fait 3ans ke je prend du stilnox et c vrai kil a parfois des effet halucinogene mai cela ne m arrive ke lorsque je ne me couche pas apres l avoir pris.par contre il est tres dangereux de le prendre apres avoir bu.........moi sa m est arrivé cela ma rendu dingue est je me suis entaille le visage j etais devenu fou je ne me controle plus le lendemain a etai plus difficile kan j ai vu ce ke je m etais fait la veille donc je tenais a vous en faire part soyez raisonnable et ne buvez pas avant de le prendre sinon vous pourrez en garder des traces! »


Commentaire: Le bon sens veut que lorsqu’on prend un somnifère ce soit pour aller se coucher… Mais il arrive qu’on ne puisse pas se coucher du fait d’un imprévu… (quelqu’un sonne à la porte, sympa de passer à cette heure là :o /), ou qu’on soit réveillé peu après avoir pris le somnifère.
Et là... Il y a le risque de réactions imprévisibles, gênantes (comportement déplacé) violentes,  surtout si on associe un somnifère à d’autres produits en particulier à de l’alcool. Attention à votre comportement dans un avion long courrier ou cette association pourrait tout à fait se produire et vous mettre en position délicate.

Témoignage 4 :« je suis tombé sur ce forum par hasard ; je fais souvent usage de psychotropes (uniquement de type hallucinogenes ni d'opiacées ni excitants) et je confirme juste au passage les "vertues" hallucinogenes du stillnox (pour ceux qui les nient : doubler la dose et rester eveillé) sinon c'est tres addictif et pas forcemment tres interessant (meme si on peut effectivement "s'amuser" avec).
Comme tout prod hallucinogene l'abus presente des risques considerables pour le cerveau et l'equilibre mental (depression severe, schizo..etc) donc faites attention et si possible cantonner vous à l'usage prescrit par votre medecin. »


Commentaire: quand on cherche des sensations nouvelles dans une conduite toxicomane, on peut tout essayer, j’ai un de mes patients qui s’est injecté de la moutarde forte ( !) en intra-veineux pour tester…  Il aurait pu mourir d’une embolie… Quant au Stilnox, heureusement  que s’il est « très addictif et (il n’est) pas forcément très intéressant »… ouf !


Commenter cet article

somnifères 24/07/2017 14:58

Les somnifères sont susceptibles d’apporter une aide, mais il ne faut jamais les prendre sans avis médical. Le traitement dépendra du type de trouble observé, de sa durée, de sa cause, du contexte. Seul un médecin peut prescrire le traitement qui convient, en tenant compte des symptômes, mais aussi en particulier de l’âge, de l’état de santé ou du mode de vie du patient. Le traitement médicamenteux doit être de courte durée et arrêté dès que possible. Parfois, une psychothérapie visant à diminuer l’anxiété peut compléter la médication.

kik 07/06/2016 22:58

Pour mon pére

kik 07/06/2016 22:58

Dans les médicament de mon pére je lui semi 2 sens faire expair dont je veux pas qui rip merci

sarah 01/11/2014 14:00

Salut moi je suis sur cette page parce que voulez savoir si etait dangereux ou pas . Merci

Isabelle 15/03/2014 19:06


Je prends du Lysanxia 1  (sédatif) depuis 17 ans. Je le prends uniquement pour dormir, jamais en journée.


Avant-hier soir, après une journée particulièrement épuisante, je savais que j'arriverais difficilement à atteindre le "seuil d'endormissement", vu mon état de très
grande fatigue.


 


Je n'avais pas été prévoyante ... il ne me restait plus que 2 comprimés de Lysanxia.


 


Pour être certaine de dormir, je les ai associés à du Nustasium (c'est un anti histaminique, en vente libre, utilisé actuellement presque uniquement comme somnifère).


 


(J'avais acheté du Nustasium au cas où, un jour, je n'aurais pas de Lysanxia à ma disposition.)


 


J'ai bien dormi ... mais au réveil, en donnant un coup de fil, je n'arrivais presque pas à formuler mes phrases ! J'arrivais juste à exprimer des mots, non des phrases complètes !


 


Un peu plus tard, au petit déjeuner, le beurrier était à gauche, j'ai tendu la main vers la droite pour le prendre ...


 


Mes proches hésitaient à appeler ou non SOS Médecins.


 


Il a fallu une petite heure pour que je retrouve un comportement normal.


 


Je suis contente de pouvoir exprimer cela ici; j'espère que cela pourra être utile à d'autres.


 


Ne prenez pas d'antihistaminique en vente libre comme somnifère, sans avis médical !


 


N'associez jamais deux somnifères sans avis médical !


 


Merci d'avoir lu ce témoignage.