Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Isabelle Hache


Le magazine féminin québécois Coup de pouce a consacré un dossier sur le sommeil, ses troubles et les moyens de lutter contre les causes du mal dormir. À chaque problème, sa solution !
 
 
- L’alcool
Oui, ce peut être un problème.
Bien qu’il favorise un endormissement rapide, l’alcool fragmente et interrompt le sommeil à mesure qu’il est métabolisé. Sudation excessive, inconfort, maux de tête… Autant d’effets de l’abus d’alcool qui vous empêcheront de passer une bonne nuit réparatrice. Sans compter que l’alcool est aussi un relaxant musculaire qui ramollit les parois du pharynx, pouvant causer de l’apnée du sommeil ou des ronflements…

Solution :
Arrêtez de boire bande d’ivrognes !
Non, je plaisante évidemment. Vous pouvez boire de l’alcool avec modération.
Sachez simplement que, comme pour tout, l’abus est nocif et peut donc causer des troubles du sommeil.


- L’apnée du sommeil
Nous avons déjà maintes fois évoqué cette pathologie qui est caractérisée par des arrêts respiratoires fréquents pendant le sommeil. En plus de fragmenter le sommeil, elle cause un grand stress pour le cerveau, le cœur et le système cardiovasculaire.

Solution :
Allez voir votre médecin !
On ne plaisante pas avec les apnées du sommeil.
Mais on essaie aussi de dormir suffisamment car plus on est fatigué plus on sécrète des endorphines qui ramollissent les voies aériennes. Il faut aussi perdre du poids si l’on est en surpoids. Et pas de chance, on coupe alcool, tabac et sédatifs et on essaie de dormir sur le ventre.


- Le manque ou l’excès de lumière naturelle
Et la lumière fut…
Oui mais pas à n’importe quel moment.
Le manque de lumière peut finir par nous déphaser et nous empêcher de dormir le soir venu. Or, être exposé au mauvais moment à la lumière nuit également au repos. La lumière inhibe la production de mélatonine, hormone du sommeil sécrétée la nuit pendant le sommeil.

Solution :
Sortez de chez vous !
Tous les jours, il vous faut votre dose de lumière naturelle et il est un important de dormir dans l’obscurité. La lumière naturelle a un effet bien plus puissant que la lumière artificielle.
Vous vous endormez trop tard ? Exercices et bain de soleil le matin.
Trop tôt ? Exercices en plein air l’après-midi.


- Les excitants
La caféine et la nicotine stimulent le système nerveux et retardent l’endormissement. Elles augmentent le nombre d’éveils et affectent aussi bien la qualité que la quantité de sommeil.
Mais ce n’est pas tout, la télévision et l’ordinateur sont aussi de sacrés excitants ! Toutes les sources visuelles qui stimulent la rétine inhibent la sécrétion de la mélatonine et retardent l’endormissement.

Solution :
On coupe tout !
4 à 6 heures avant d’aller vous coucher, rangez votre tasse à café.
Puis éteignez la télévision et l’ordinateur 2 à 3 heures avant de vous coucher !
Super challenge non ?


- Le stress
Grand pourfendeur de sommeil, le stress s’installe face à nos rythmes de vie effrénés, nos horaires surchargés, nos soucis, nos responsabilités bien trop grandes… Impossible de décompresser face à cette tension nerveuse.
Notre rythme cardiaque s’accélère, nous sécrétons plus d’hormones propices aux activités diurnes comme le cortisol, résultat : impossible de nous endormir.

Solution :
Restez zen !
Relaxation, lecture, ou même une activité physique modérée mais au moins 3 à 4 heures avant le coucher…
Le bain permet détente et relaxation et correspond à la chute de la température corporelle associée à l’endormissement. Lorsque l’on sort du bain, notre corps refroidit.

Commenter cet article

Briesing 13/12/2007 21:30

Bon, je n'aurais pas du revenir sur mon ordi avant d'aller au lit... :(Si, tout de même pour vous fait un petit coucou !Bonne nuit, donc !

sieglind la dragonne 12/12/2007 08:26

J'aime bien le cliché du gamin accro à sa colonne hé, hé... Je l'ai d'ailleurs... Pour les timulants, à part sur mon estomac, aucune incidence sur le sommeil, l'alcool non plus, vu que je n'en bois quasiment jamais de toute façon hé, hé;... En ce moment, on va plutôt parler de manque de lumière et de déglingage hormonale (la pré-ménopause dans tous ses états tu connais ? hé, hé) mais je gère et avec une dose par jour de plein air, ça se tasse.Bonne journée vous-deux.