Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Kant

UN VIOLEUR ACQUITTÉ POUR CAUSE DE SOMNAMBULISME

[ mercredi 30 novembre 2005, 20h13 - AFP ]


Un homme de la région de Toronto a été acquitté dans une affaire de viol, le tribunal ayant estimé qu'il souffrait d'une sorte de somnambulisme et qu'il était endormi lors des faits, a rapporté mercredi le Toronto Sun.

L'accusé, un paysagiste de 33 ans, avait rencontré sa victime lors d'une fête en juillet. La jeune femme et lui avaient beaucoup bu et se sont endormis sur un canapé.

La jeune femme s'est réveillée en s'apercevant que l'homme avait des relations sexuelles avec elle et l'a aussitôt repoussé. Ce dernier a déclaré à la Cour s'être lui aussi réveillé à ce moment-là et n'avoir soupçonné qu'il avait eu des relations avec la jeune femme qu'en s'aperçevant après qu'il portait un préservatif.

Un expert du sommeil a témoigné devant le tribunal que l'homme souffrait d'une forme de somnambulisme, qui est provoquée par l'alcool, le manque de sommeil et des facteurs génétiques.

L'homme avait connu des épisodes similaires avec quatre amies.

Le jugement a provoqué la colère de groupes de femmes. "C'est rageant. C'est un nouvel exemple de tribunal qui ne prend pas les plaintes de femmes au sérieux et cela rallonge encore la liste des excuses invoquées par les hommes lors de cas d'agressions sexuelles", a déclaré au journal Suzanne Jay, responsable d'une association luttant contre les agressions sexuelles.

Une histoire à faire peur....

 

 

Commenter cet article

Wave 23/05/2008 12:48

Bonjour à tous,Mon conjoint est somnambule et il m'a violé. Je pense qu'il ne sait pas plus que moi où il en est. Je ne sais pas si il est possible de résoudre ce problème... mais contrairement à ce qui est dit le somnambule fait souvent des chose qu'il ne farait jamais dans la journée : je l'ai vu paniquer pour des choses qui le ferraient sourir en temps normal, pleurer... donner des coups...La situation est difficile, mais je me refuse un jugement trop délicat...

sieglind 22/12/2005 10:50

C'est pas en état somnambulique que je m'amène ici point de crainte! hé, hé!Je vous souhaite à vous deux pleins de belles et bonnes choses pour les fêtes de fin d'année et vous fais un gros bisou pour me faire pardonner le fait que je reparte du blog pour un certain temps (la cause en étant les réceptions de famille et amis diverses)A bientôt et bises

sieglind 21/12/2005 10:02

C'est quand même fou! Surtout qu'il paraîtrait que comme les gens sous hypnose un somnambule n'agit que comme il le ferait dans la vie, si ça va trop à l'encontre de sa sensibilité, il bloque!Le seul truc, c'est éviter ce mec ou le boucler dans sa chambre au cas où quand on l'invite! Bises et bonne journée. (je préfère quand même mon frère pousseur de cheminée ou ma maternelle chercheuse d'interrupteur dans l'armoire, c'est moins traumatisant pour autrui)

Morpheus 20/12/2005 12:25

Bon...
C'est vrai qu'on n'a pas le détail de l'histoire et c'est bien le problème !
L'AFP fait mal son job! lol !
M'enfin...
Si ça lui est arrivé 4 fois...
Est-ce la seule plainte déposée ?
M'enfin on peut retourner le pb dans tous les sens aussi... Faut voir comment ça s'est passé... Et avoir un comportement typique pour tenter de ne pas réveiller l'autre personne... Pour qu'il y ait eu relations sexuelles, faut la déshabiller un minimum la dame... L'alcool aidant on ne se réveille pas tout de suite, le pb aussi c'est que l'environnement peut rentrer dans le cadre d'un rêve...
Compliqué tout ça !! :op
Mais en même temps s'il est vraiment somnambule... Il n'y peut en effet rien...
Enfin... Tout dépend aussi du témoignage de "l'expert"...
Est-ce juste pour dire : Oui c'est possible
Ou ont-ils tenté de vérifier qu'il avait bien un problème de parasomnie ?
L'histoire là ne le dit pas non plus ;o)

KANT 20/12/2005 12:02

Je ne connais pas en détail l'histoire de ce monsieur, donc je ne peux pas dire! Les personnes qui sont sujettes à un comportement somnambulique dangereux, sans aller jusqu'au meutre ou au viol , mais à des agressions, en général du conjoint (plus souvent de la conjointe ;o)) sont extrêmement perplexes (ils ne se souviennent de rien, aime leur femme... Ne se reconnaissent pas dans ces actes. N'ont pas de moyens de les anticiper...). Lorsqu'il s'agit d'un comportement fréquent (le "fréquent" est relatif, au moins plusieurs fois par an) des traitements peuvent être proposés, qui n'assurent pas, d'ailleurs un effet à tous les coups, loin de là! Mais quand il s'agit d'un comportement dangereux unique ou rare, les moyens thérapeutiques sont quasi nuls.
Donc c'est plus complexe que "ça ne le dérange pas" (et dans l'hypothèse , bien sur que ce soit un vrai somnambule!