Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Morpheus

Suite de l'intervention du Dr Alain NICOLAS
Mauvais Sommeil : Attention à la Dépression !
Eurosom 2005

 

Nous pouvons parler d’insomnie lorsque :

  • • Le sommeil dure moins de 6 heures (attention quand même aux courts dormeurs) et/ou une durée d’endormissement supérieure à 30 mn
     
  • • Il y a une vraie plainte subjective :
    • o Sommeil ressenti comme difficile à obtenir, insuffisant, insatisfaisant ou non récupérateur
    • o Insomnie d’endormissement, éveils multiples ou réveil précoce
    • o Et surtout une diminution des performances diurnes : mémoire, concentration, fatigue…

 

L’insomnie est une pathologie des plus fréquentes, 40 à 50% des français ont connu au moins une fois un épisode d’insomnie, elle touche plus fréquemment les femmes.

 

L’insomnie chronique peut être secondaire, comme un « effet secondaire » d’une autre pathologie ou d’une mauvaise hygiène de vie telle que :

  • • Syndrome douloureux
  • • Reflux gastro-œsophagien
  • • Asthme
  • • Troubles endocriniens (hyperthyroïdie…)
  • • Médicaments éveillants : corticoïdes…
  • • Hypnotiques (somnifères) chroniques
  • • Alcool, caféine, toxiques (drogues)
  • • Syndrome des jambes sans repos
  • • Syndrome d’apnées obstructives du sommeil

 

L’insomnie peut être aussi « primaire » lorsque sa durée dépasse le mois et qu’elle est isolée, c'est-à-dire qu’elle ne résulte pas d’une mauvaise habitude ou d’une autre pathologie associée.

 

Insomnie Psychophysiologique
Elle représente environ 15% des consultations, et résulte souvent d’une tension corporelle et d’un conditionnement négatif.

 

Insomnie idiopathique
Elle est très rare, elle débute dans l’enfance et il se pose encore la question sur un éventuel rôle biologique. On ne connaît pas la cause de cette insomnie.

 

Mauvaise perception du sommeil
Le tracé du sommeil est normal dans ces cas, la plainte subjective est à mettre au premier plan. Souvent il s’agit d’un autre problème qui se reporte sur le sommeil.

 

Profil psychologique de l’insomniaque chronique
Il a un terrain anxieux et/ou émotif, un caractère pessimiste, une tendance à « rentrer » ses émotions, hyperactif et perfectionniste, il a un problème dans la gestion du stress…

 

Conséquences de l’insomnie

  • Les performances intellectuelles sont amoindries
  • Résultats professionnels (salaires) diminués
  • Hospitalisations plus fréquentes
  • Mortalité accrue
  • Accident d’automobile 2,5 fois plus nombreux.

 

Mécanisme de l’insomnie
Un stress aigu ou chronique entraîne la mobilisation des systèmes de défenses, qui entraînent à leur tour un hyper éveil où s’installent immanquablement des difficultés d’installation et de maintien du sommeil.

 


 

Lundi : La dépression : être ou ne pas être dépressif
(bah oui ! Demain c'est dimanche... langue.gif )

 

Commenter cet article

sieglind 19/11/2005 14:04

Mais si t'as raison, demain c'est dimanche! lol On a droit à une pause quand même!
Bises et super la remise à niveau des articles précédent (on n'a qu'à y retourner suivant le besoin qu'on a d'éclaircissement ou de complément d'info.) Mais c'est chouette cette mise "à plat" dirais-je.
Bon week-end

KANT 19/11/2005 13:39

Demain dimanche? Et alors? Le monde ne s'arrête pas de tourner! N'est-ce pas Francky?
Morpheus, tu commences à prendre des habitudes de fonctionnaire qui m'inquiètent....

Kikojo 19/11/2005 12:23

Prend ça dans la tête !!!
Merci les filles de me rappeler que je vais droit à la dépression...
Je comprends mieux certains symptômes :(
Bon dimanche quand même et dire que je vais rentrer tard ce soir...
Gros bisous :)
Francky