Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Morpheus

Résumé de l’intervention du Dr Alain NICOLAS
Unité d’Exploration Hypnologique – CNRS UMR 5167
Service Hospitalo-Universitaire de Psychiatrie (Pr Dalery) - CH le Vinatier – Bron (Lyon)
(Eurosom 2005)

 

C'est plutôt long, alors je vais mettre son intervention sur plusieurs articles dont voici les différentes parties, pour ne pas se perdre en chemin...

  • - L'hypnologie sans peine
  • - L'insomnie : sa vie, son oeuvre
  • - La dépression : être ou ne pas être dépressif
  • - Les relations coupables : insomnie - dépression
  • - Petit guide de survie à l'usage des insomniaques

 

L’hypnologie sans peine
(Petit rappel sur le sommeil)

Le sommeil normal est la survenue de périodes répétées, spontanées et réversibles d’une diminution de :

  • - L’activité motrice
  • - De la réponse aux stimulations
  • - De la mémorisation
  • - De la continuité mentale

dont la survenue augmente avec la privation. Son efficacité est effective lorsque le temps dormi est supérieur à 85% du temps passé au lit.

 

La pression de sommeil évolue selon un processus (Processus S) qui montre que plus on est éveillé plus on a besoin de sommeil…

Notre cycle circadien nous indique les moments propices pour dormir, en augmentant également la pression de sommeil. C’est une porte du sommeil à ne pas rater pour s’endormir sans difficulté.

 

Même s’il est difficile d’en faire de réelles études, le sommeil a plusieurs fonctions qui diffèrent selon les stades de sommeil.

Le sommeil profond aide à la récupération physique, à la synthèse protéique, la réparation tissulaire et le renforcement du système immunitaire. Tandis que le sommeil paradoxal (SP) aide à la récupération psychique, la consolidation mnésique, l’apprentissage ainsi que la maturation du système nerveux central. En fait, il y a une interaction des deux états dans la plupart des processus fondamentaux.

 

Enfin il existe différentes typologies du dormeur :
Le court (<6h) et le long (>10h) dormeur, le type vespéral ou du soir (couche tard – lève tard) et le type matinal (couche tôt – lève tôt)

 

Un petit rappel pour nous remettre dans le bain du sommeil...
Demain : L'insomnie : sa vie, son oeuvre...

Commenter cet article

Morpheus 19/11/2005 11:02

lol !!
ça vient, ça vient !!!
Aah ces claviers belges ! Perturbants ! :op

KANT 19/11/2005 07:49

Eh ben voilà!
Demain la suite...
On est tous là scotchés devant notre ordinateur.... Et RIEN!!!
ça c'est de la com!!!!

Morpheus et Kant 19/11/2005 07:56


 

Briesing 18/11/2005 12:32

Bon... je suis une longue vespérale ;)
Il va falloir que je me débrouille pour bloguer moins tard, si je veux continuer à aller bien...
Je voulais te signaler que le lien qui apparaît avec tes com ne fonctionne pas
Bonne journée

walsong violoniste incomprise 18/11/2005 10:42

Donc, en posologie du sommeil: bien doser sommeil profond et paradoxal pour un maximum de bienfaits n'est-ce pas?
Bises et bonne journée (réveil matinal d'une sommeil vesperal par un chat s'enervant sur ma main pour me réveiller, le chameau! Comment il s'est faufilé, alors qu'il est interdit de chambres... là est la question! MDR!