Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Morphouille

23 septembre : Journée internationale du syndrome des jambes sans repos

"En période de crise c’est l’enfer, jour et nuit. Le jour, je reste debout et je marche. La nuit, c’est une épreuve. Entre deux essais de sommeil qui dure une heure, je travaille, je me réserve le plus de travaux possibles et quelque fois, en pleine nuit, je vais marcher dans la campagne pour tenter de trouver le calme." Témoignage issu du site de l'Association France Ekbom

Récemment rebaptisé maladie de Willis-Ekbom (MWE), le syndrome des jambes sans repos (SJSR) toucherait quotidiennement plus de 3% de la population française. Ce syndrome provoque, chez les personnes atteintes, des sensations désagréables dans les jambes, voire les bras, qui vont de la simple démangeaison (souvent des picotements dans les jambes) à la décharge électrique douloureuse, lorsqu'elles sont au repos.

Le seul moyen de calmer ces sensations dans les membres consiste à les bouger. Ces sensations sont en général accrues en soirée et la nuit, - bien qu'elles puissent se manifester également en journée dans les cas sévères et très sévères - et provoquer des graves insomnies. Dans ce cas, la maladie de Willis-Ekbom devient un véritable fléau pour les personnes atteintes et a des répercussions graves sur la qualité de vie au quotidien.

Vous avez une question au sujet du syndrome des jambes sans repos ? Vous pouvez poser votre question sur notre forum où un spécialiste du sommeil pourra vous répondre - cliquez ici

Vous pouvez également contacter l'AFE pour plus d'informations

Commenter cet article